L'invitation

 

Ça ne m’intéresse pas de savoir ce que tu fais dans la vie.

Je veux savoir ce qui te fait mal et si tu oses rêver de rencontrer ce que ton cœur désir.

Ça ne m’intéresse pas de savoir quel âge tu as.

Je veux savoir si tu prendras le risque de passer pour un imbécile pour l’amour, pour tes rêves, pour l’aventure d’être vivant !

Ça ne m’intéresse pas de savoir quelles planètes encadrent ta lune.

Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre douleur, si tu as été ouvert par les trahisons de la vie ou si tu t’es recroquevillé et renfermé de peur de souffrir encore.

Je veux savoir si tu peux rester dans la douleur, la mienne ou la tienne, sans faire quoi que ce soit pour la cacher, la diminuer ou l’arranger.

Je veux savoir si tu peux être dans la joie, la mienne ou la tienne,

si tu peux danser avec ferveur et laisser l’extase te remplir jusqu’au bout de tes doigts, de tes orteils, sans nous avertir d’être prudent, d’être réaliste, de nous rappeler nos limitations d’être humain.

Ça ne m’intéresse pas de savoir si l’histoire que tu me racontes est vraie.

Je veux savoir si tu peux décevoir quelqu’un en étant vrai à toi-même ; si tu peux supporter qu’on t’accuse de trahison sans trahir ton âme, si tu peux être sans croyance et donc loyal.

Je veux savoir si tu peux voir la beauté, même quand ce n’est pas joli chaque jour et si tu peux ressourcer ta vie par sa présence.

Je veux savoir si tu peux vivre avec l’échec, le tien ou le mien et malgré tout te tenir au bord du lac et crier à l’argent de la pleine lune : OUI ! 

Ça ne m’intéresse pas de savoir où tu habites et combien d’argent tu as.

 

Oriah Mountain Dreamer