Les âmes arrêtées


 

Un groupe d'aborigènes australiens s'avançaient un jour dans un paysage aride, en compagnie d'un ethnologue. 

Celui-ci, qui notait soigneusement tous leurs faits et gestes, remarqua que de temps en temps le groupe, composé d'hommes et de femmes, s'arrêtait un moment, plus ou moins long. 

 

Ils ne s'arrêtaient ni pour manger, ni pour regarder quelque chose, ni pour s'asseoir et se reposer.  Simplement, ils s'arrêtaient.
L'ethnologue, après deux ou trois arrêts, leur en demanda les raisons.
C'est très simple, lui répondirent-ils, nous attendons nos âmes.

L'ethnologue demanda quelques explications supplémentaires.  Il comprit ainsi que, de temps à autre, les âmes s'arrêtaient en chemin pour regarder, ou sentir, ou écouter quelque chose qui échappait aux corps.

Ces raisons pour s'arrêter, tout en restant secrètes, pouvaient être très fortes, très séduisantes.  C'est pourquoi, alors que les corps continuaient à marcher, les âmes s’arrêtaient quelquefois pendant une heure.
Il fallait ensuite les attendre.

Alors, réfléchissez-y, la prochaine fois que vous vous dites : "Je n'ai pas le temps pour méditer." ....